em benin
Alfred de Zayas dénonce le rejet de son rapport sur les droits de l'homme pour ne pas avoir attaqué le Venezuela PDF Imprimer Envoyer

Comunicado

La correspondante de la chaîne de télévision multinationale Telesur, Madelein García, a interviewé Alfred de Zayas, Expert Indépendant des Nations Unies (ONU), qui s'est rendu en République Bolivarienne du Venezuela en novembre 2017, pour vérifier la situation des droits humains dénoncée par l'opposition nationale et internationale.

"Il est incroyable de voir comment l'industrie des droits de l'homme demandait au Venezuela d'inviter les rapporteurs de l'ONU. Quand il l'a fait, le rapport et les recommandations ne l'intéressaient plus. S'il avait chanté sa chanson, il aurait fait la une du New York Times, du Washington Post, etc. ", a déclaré de Zayas.

Alfred De Zayas a également souligné qu'il avait fait l'objet d'un siège personnel et qu'il lui avait été demandé de ne pas poursuivre ses travaux, car il n'était pas le rapporteur "compétent" pour prendre l'affaire en charge.
De Zayas a expliqué que "le Venezuela est assiégé et ils utilisent le prétexte des droits de l'homme pour renverser Nicolás Maduro sans se rendre compte qu'en utilisant les droits de l'homme, ils détruisent la dignité humaine et le concept même".

Dans ce cadre, l'Expert Indépendant des Nations Unies a déclaré que l'usage politique des droits de l'homme contre le Venezuela se voyait davantage lorsque les guarimbas (groupes d'opposants violents) ont été élevés à la Cour Pénale Internationale (CPI). Il a souligné qu' " ...il y a au moins 50 chefs d'État qui devraient répondre davantage à La Haye que Nicolás Maduro".

De Zayas, qui a pu constater, le tout premier, le phénomène de l'accaparement de médicaments et de denrées alimentaires conséquence du blocus et de la guerre économique, a déclaré qu'"au Venezuela, il n'y a pas de crise humanitaire, il y a une crise économique en raison des sanctions économiques imposées, et cela viole les droits de l'homme de la population vénézuélienne ".

Selon l'expert indépendant de l'ONU, l'Assemblée Générale de l'Organisation des Nations Unies, est celle qui doit condamner les sanctions et le blocus économique imposés au Venezuela comme il l'a fait avec Cuba. De même, il a rappelé que le Gouvernement des États-Unis et d'autres pays violaient les droits fondamentaux des Vénézuéliens en limitant la conduite des transactions, l'achat de produits alimentaires et de médicaments. JA

Caracas, 7 Octobre 2018

 

 

Fuente: http://mppre.gob.ve/2018/10/07/de-zayas-denuncia-que-su-informe-de-dd-hh-fue-desechado-por-no-atacar-a-venezuela/

 

 

Otras Noticias

botomtramites
 bt