em benin
Venezuela fustige le retrait des États-Unis du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies PDF Imprimer Envoyer

KCaracas, 20 Juin 2018.- Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela a dénoncé mercredi le « mépris » du régime des États-Unis au multilatéralisme et ses institutions, ce qui est devenu clair après le retrait du pays des Etats-Unis d'Amérique du Conseil des Droits de l'Homme de l'Organisation des Nations Unies ( UN).

Dans un communiqué officiel, l'Exécutif national a déclaré que l'Administration Trump ne pouvait pas résister à l'examen d'un organe international démocratique, se référant aux critiques formulées par l'ONU à la politique du Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique consistant à séparer les enfants d'immigrés de leurs parents à la frontière avec le Mexique.

Le Venezuela a dénoncé, également, le comportement belliqueux du Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique qui génère des guerres et la mort dans le monde, outre la destruction des ressources naturelles et la domination géopolitique. « Il maintient (le Gouvernement des Etats-Unis ) des centres de torture visibles et clandestins; il bloque les pays pour les faire souffrir et tordre la volonté de leurs peuples; il vise à acculer le peuple palestinien; il expulse et malmène des millions d'immigrants, » ajoute le communiqué.

Faisant référence à ce dossier, le Gouvernement Vénézuélien a souligné que "l'adhésion de Washington au Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies était déjà paradoxale". « Sa retraite est indiquée de manière précise à un moment où il est incapable de montrer un halo d'humanité avec plus de deux mille enfants qui ont été séparés de leurs parents et enfermés dans des cages comme des animaux sauvages par le simple fait d'être des immigrants à la frontière Sud ", complète le communiqué.

En même temps, le Venezuela étiqueté comme « l'une des plus grandes atrocités de l'histoire mondiale contemporaine » la politique des Etats-Unis qui sépare les familles d'immigrants, dans le cadre de l'Organisation des États Américains (OEA), demandant sa déclaration parce qu'il ne l'a pas fait jusqu'à ces moments. LO

 

Otras Noticias

botomtramites
 bt