em benin
Le Venezuela proteste vivement contre les déclarations du Haut Représentant de l'UE, Federica Mogherini PDF Imprimer Envoyer

Comunicado

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela condamne vigoureusement la déclaration de la Haute Représentante de l'Union Européenne des Affaires Etrangères, Federica Mogherini, au nom de l'Union Européenne, qui a été publiée en date du 19 Avril 2018, en violation flagrante des principes les plus élémentaires du Droit International et les dispositions relatives au respect de la souveraineté, à l'autodétermination des peuples et à la non-ingérence dans les affaires intérieures des États, établies dans la Charte des Nations Unies.

Avec ce genre de positions, l'Union Européenne et ses Etats membres donnent un nouvel exemple de subordination regrettable aux diktats du gouvernement des Etats-Unis d'Amérique. Ces actions constituent une agression contre le Peuple vénézuélien et l'État vénézuélien et ses institutions légitimes et souveraines.

Il est important de rappeler à la Haute Représentante que le système électoral vénézuélien est l'une des plus grandes forces de notre démocratie, comme les progrès du peuple dans la consolidation de son droit d'élire dans la paix et sans ingérence d'aucune nation ni pouvoir étranger. Le Pouvoir Electoral Vénézuélien est un pilier fondamental de la patrie vénézuélienne. Sa transparence en matière d'efficacité a été reconnue dans le monde entier et constitue une référence pour de nombreuses nations démocratiques, y compris les États de l'Union Européenne.

Comme cela a été public et communicationnel, le Pouvoir Electoral a invité sans aucune limitation aux observateurs internationaux, en particulier l'Union Européenne, afin qu'ils puissent attester de la transparence du processus électoral que certains prétendent remettre en cause avant sa mise en œuvre.

En dépit des déclarations de la Haute Représentante, le Gouvernement Bolivarien du Venezuela et les autorités électorales réitèrent l'invitation qui a été soumise à la Haute Représentante à participer en qualité d'observateur international le 20 Mai prochain, tel que le lui avait fait savoir directement le Ministre des Affaires Etrangères, Jorge Arreaza, le 11 avril passé, dans vos bureaux à Bruxelles.

De même, le Ministre vénézuélien des Affaires Etrangères exhorte la Haute Représentante à procéder à des dispositions justes et appropriées pour que les institutions financières européennes débloquent les fonds et les transactions opérations de l'État vénézuélien, comme un signe d'indépendance face à la soumission qu'ils ont montré, face aux mesures coercitives unilatérales et illégales émises par l'administration de Donald Trump contre l'économie et le peuple du Venezuela.

Le Venezuela sera toujours prêt à engager un dialogue constructif avec l'Union Européenne et ses États membres, sur la base du respect mutuel et du traitement d'égal à égal, comme l'a démontré ces derniers jours, le Président Nicolas Maduro, pour avoir proposé et rendu concret la normalisation des relations diplomatiques avec le Royaume d'Espagne.

Aujourd'hui, 19 Avril, la date de la commémoration du début de la ferme décision du Peuple Vénézuélien d'être libre et indépendante, nous réaffirmons les idées du Libérateur Simon Bolivar, qui dans le message adressé aux délégués du Congrès amphictyonique du Panama, a exhorté à résister à toute intervention dans les affaires intérieures des nations latino-américaines. Aucun vestige impérial, nation, groupe de pays, ou organisation indistincte d'indole, ne pourront intervenir ni affecter notre indépendance et notre ligne inébranlable de liberté, de paix et de coexistence démocratique.

Caracas, le 19 avril 2018

 

Otras Noticias

botomtramites
 bt