em benin
Déclaration de Caracas, nous sommes tous Venezuela PDF Imprimer Envoyer

TodosSomosVenezuela

Nous, citoyens de différents pays, des mouvements et organisations sociales, des partis politiques, les femmes, les jeunes, les travailleurs, les artistes et les intellectuels, paysans, religieux, réunis à Caracas les 5, 6 et 7 Mars 2018, réaffirmons notre solidarité et soutien militant au peuple vénézuélien, à la Révolution Bolivarienne et son Gouvernement populaire, dirigé par le Camarade Nicolas Maduro Moros.

Nous condamnons fermement l'escalade grave d'agressions contre la démocratie et de la souveraineté du Venezuela par le Gouvernement belliciste de Donald Trump, les pouvoirs corporatifs mondiaux et l'appareil industriel militaire de l'impérialisme des Etats-Unis, qui cherchent à renverser le Gouvernement légitime du Venezuela, à détruire le projet de démocratie bolivarienne et s'approprier des ressources de la Patrie Vénézuélienne.

Nous dénonçons que cette opération contre le Venezuela fait partie d'une stratégie globale de néocolonialisme en Amérique latine et dans les Caraïbes, qui cherche à imposer à nos peuples une nouvelle ère de servage et le pillage, par la résurrection de la honteuse Doctrine Monroe, lequel plan qui est déjà en cours dans plusieurs pays du continent.

Nous rejetons la menace de Donald Trump d'une intervention militaire potentielle au Venezuela et avertissons que cette déclaration n'est pas un simple charlatanisme. L'option militaire contre la Révolution Bolivarienne s'inscrit dans la stratégie et la doctrine géopolitique des Etats-Unis pour le XXI ème siècle. Le monde doit savoir qu'une agression militaire contre le Venezuela provoquerait une crise de dimensions historiques et des effets humains, économiques et écologiques incomptables et imprévisibles dans la région.

Nous avertissons l'impérialisme et les élites laquais qui leur font le jeu: les peuples d'Amérique latine, les Caraïbes et le monde ne permettront jamais que le Venezuela soit touché par l'ambition de la botte militaire des Etats-Unis! Si dans leur obsession démente, les faucons de Washington osent l'attaquer, la Patrie de Simon Bolivar, comme il y a plus de 200 ans, sera la tombe d'un empire à nouveau.
Nous dénonçons la pression flagrante de l'empire des Etats-Unis sur les Gouvernements de la région pour les impliquer dans des opérations politiques, diplomatiques et même militaires contre la République Bolivarienne du Venezuela. Avec cette action, on cherche à détruire l'intégration régionale et abolir de facto le principe de la charte fondatrice de la Communauté des États d'Amérique Latine et des Caraïbes qui déclare la région comme une zone de paix.

Nous rejetons les sanctions unilatérales et illégales du Gouvernement des États-Unis et de l'Union Européenne contre le peuple vénézuélien, qu'ils cherchent à détruire son économie et faire fléchir sa volonté démocratique. Les blocus et les sanctions sont des crimes contre l'humanité infligée par le système capitaliste international et sont entrain de frapper durement le peuple vénézuélien en sabotant les processus productifs, financiers, et commerciaux, ce qui empêche l'accès à la nourriture, aux médicaments et produits de première nécessité.

Nous rejetons les sabotages pervers des États-Unis au processus de dialogue développé en République Dominicaine et réitérons que seul le respect absolu de la souveraineté du Venezuela, la non-ingérence dans leurs affaires internes, le dialogue sincère et les processus électoraux fondées sur le droit vénézuélien, peuvent définir le moyen de récupérer la coexistence politique entre les Vénézuéliens.
À cet égard, nous saluons l'appel à l'élection présidentielle, des législateurs régionaux et des conseillers municipaux du 20 mai prochain, résultat d'un accord politique avec un secteur de l'opposition vénézuélienne. Dans cette élection, absolument constitutionnelle et légitime, le peuple vénézuélien, de manière transparente et souveraine, décidera du cours du pays.

Nous avertissons les peuples du monde sur l'intention malveillante d'ignorer les résultats de l'élection du 20 mai par les Gouvernements et les organismes internationaux, qui sont directement impliqués dans la guerre contre le Venezuela, et pour accélérer les attaques, après quoi, sans doute, sera l'authentique expression démocratique du peuple vénézuélien.

Nous saluons et soutenons la Déclaration du Sommet Présidentiel de l'Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique ALBA-TCP, qui rejette catégoriquement l'exclusion du Venezuela pour le prochain Sommet des Amériques, qui se tiendra à Lima, au Pérou; de la même manière, nous soutenons toutes les actions diplomatiques et politiques menées par les Gouvernements, les pays et les peuples pour défendre la pluralité et la diversité politique du continent et sauvegarder la souveraineté et l'autodétermination des peuples.

Nous reconnaissons la résistance héroïque du peuple vénézuélien contre les ravages de l'agression économique, le blocus financier et toutes les formes de sabotage dont souffre le Venezuela et soutenons la stratégie économique, financière, politique et diplomatique qu'exécutent le Gouvernement Bolivarien et le Président Nicolas Maduro, pour surmonter les problèmes et pour la construction du modèle humaniste du Socialisme Bolivarien.

Nous nous engageons à continuer de lutter pour la vérité, la paix et la souveraineté du Venezuela, et pour élargir les liens d'amitié, de solidarité et d'engagement révolutionnaire avec le peuple vénézuélien. Les peuples du monde, la conscience de tous ceux qui luttent pour les justes causes de l'humanité, accompagnent à cette heure, et accompagneront toujours, la Révolution Bolivarienne, son leadership et son peuple.

Nous sommes convaincus que le Venezuela saura surmonter par le dialogue, le respect de la Constitution et de la volonté démocratique indomptable de son peuple, les problèmes qui affligent, et que la Révolution Bolivarienne demeurera une lueur d'espoir pour les peuples du monde, la recherche d'un destin digne et juste pour l'humanité.

Quand nous commémorons les cinq années de l'ensemencement du commandant Hugo Chávez, chef historique du peuple vénézuélien, depuis Caracas nous disons au monde: Le Venezuela n'est pas seul, nous sommes tous avec lui!

Nous sommes tous Venezuela!

Nous vaincrons!

Caracas, le 7 mars 2018